ÉLUS, CHEFS D’ENTREPRISES, RIVERAINS, COMMERÇANTS, SALARIÉS, SAISONNIERS, VISITEURS, HABITANTS,  À L’ANNÉE OU PONCTUELLEMENT… PRÈS DE 250 PERSONNES SE SONT RENDUES AUX 3 RÉUNIONS DE CONCERTATION ORGANISÉES AVEC LES PARTENAIRES À BREC’H LE 13 MARS, AURAY LE 6 AVRIL ET QUIBERON LE 14 AVRIL DERNIER.

Après une présentation du projet et des enjeux de capacités, d'accessibilité et d’urbanisation, les échanges ont porté sur l’accès à la gare, le bâtiment voyageurs, la passerelle, le stationnement, les parvis et l’intermodalité. Les participants ont approuvé les grandes lignes du programme tout en soulignant la qualité d’un projet qui favorisera l’attractivité économique.

Fluidité et accès direct

La question de l’installation de plusieurs escalators montants et descendants en complément des escaliers et des ascenseurs grande capacité (13 personnes) a été posée. Cependant, les études montrent que la largeur des quais ne permet pas leur installation à moins d’engager des travaux considérables de modification de voie extrêmement onéreux, auxquels s’ajouteraient les coûts de maintenance et de fonctionnement. De plus, l’architecture est pensée pour assurer la fluidité des arrivées et des départs, d’autant que les trains en provenance de Rennes et Paris en direction de Quimper sont accueillis sur le quai 1 avec un accès direct sur le parvis. Ces voyageurs à destination d’Auray et de la presqu’île de Quiberon n’emprunteront donc pas la passerelle, ni l’ascenseur. Enfin, l’ensemble du bâtiment et ses facilités répondent aux exigences réglementaires de mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Par ailleurs, les participants ont interrogé les partenaires sur la mise en place d’un système de vidéo-surveillance sur la passe-relle éclairée et d’une gestion réglementée du parking. Ces points font actuellement l’objet d’une analyse dont les résultats seront communiqués prochainement. 

1er mars > 15 avrilplace à la concertation